View the printer-friendly version of this release.
Province of British Columbia
STATEMENT
For Immediate Release
2020PREM0027-000262
Feb. 11, 2020
Office of the Premier
Premier’s statement on protest activity
(disponible en français en bas de page)

VICTORIA – Premier John Horgan has issued the following statement about protests at the Parliament Buildings in Victoria and in communities throughout British Columbia:

“British Columbians have the right to peaceful protest. We support people in the exercise of their democratic rights – within the law.

“That said, I understand the frustration of people who have been unable to go to work today, who have been unable to enter government buildings or have been unable to get around in their communities.

“My government, represented by Scott Fraser, Minister of Indigenous Relations and Reconciliation, met on an urgent basis for two days in February in an effort to find a peaceful resolution to the impasse regarding the Coastal GasLink project. Regrettably, the talks were unsuccessful.

“My government continues to be available to engage with the Wet’suwet’en Hereditary Chiefs through the Wiggus Table discussions. We are also engaged in ongoing reconciliation discussions, which are focused on rights, title, self-government and self-determination. Those channels of communication remain open.

“These events show us why meaningful reconciliation with Indigenous peoples is our shared responsibility and is critical to our province and our country. This was a commitment my government made in good faith two and a half years ago, and as Premier, I am determined to see it through.

“The Declaration on the Rights of Indigenous Peoples Act passed the legislature with a unanimous vote. Our work here has not ended – it has just begun.

“Reconciliation is hard work. It does not begin or end with a single decision, event or moment. No single one of us decides what reconciliation can or should look like. It is a shared journey we are on together.

“We know that this work isn’t easy. If we’re going to achieve it, we have to stay committed to this process, keep engaging with one another and find common ground.

“As we move towards a collaborative action plan flowing from the unanimous passage of the Declaration on the Rights of Indigenous Peoples Act, I am confident we will get there together.”

 
Contact:
 
Jen Holmwood
Press Secretary
Deputy Communications Director
Office of the Premier
Jen.Holmwood@gov.bc.ca
250 818-4881
 

 
Colombie-Britannique
DÉCLARATION
Pour diffusion immédiate
2020PREM0027-000262
11 février 2020
Bureau du premier ministre
Déclaration du premier ministre à propos des manifestations

VICTORIA – Le premier ministre John Horgan a publié la déclaration suivante à propos des manifestations ayant eu lieu devant les édifices du Parlement à Victoria et dans certaines collectivités à travers la Colombie-Britannique :

« Les résidents de la Colombie-Britannique ont le droit d’organiser des manifestations pacifiques. Nous appuyons les personnes dans l’exercice de leurs droits démocratiques – dans le respect de la loi.

Cela dit, je comprends la frustration de nos concitoyens qui, aujourd’hui, n’ont pas pu se rendre au travail, pénétrer dans les édifices gouvernementaux ou se déplacer dans leurs collectivités.

Mon gouvernement, représenté par Scott Fraser, ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, a participé à des rencontres d’urgence pendant deux jours, en février, pour tenter de trouver une solution pacifique à l’impasse concernant le projet de gazoduc de Coastal GasLink. Les pourparlers n’ont malheureusement pas abouti.

Mon gouvernement reste ouvert au dialogue avec les chefs héréditaires Wet’suwet’en dans le cadre de pourparlers à la table Wiggus. Nous participons également à des échanges continus sur la réconciliation, axés sur les droits, les titres, l’autonomie gouvernementale et l’autodétermination. Ces voies de communication restent ouvertes.

Ces événements nous montrent pourquoi nous aspirons tous à une réconciliation véritable avec les peuples autochtones et en quoi elle est cruciale pour notre province et notre pays. Il s’agit là d’un engagement que mon gouvernement a pris de bonne foi il y a deux ans et demi et, en tant que premier ministre, j’entends mener cette mission à terme.

L’assemblée législative a voté à l’unanimité en faveur de l’adoption de la Loi relative à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (Declaration on the Rights of Indigenous Peoples Act). Notre travail ne s’achève pas à cette étape – il ne fait que commencer.

La réconciliation est une lourde tâche. Ni son début ni sa fin ne sont déterminés par une décision, un événement ou un moment unique. Aucun d’entre nous ne décide de la forme que peut ou doit prendre la réconciliation. Elle constitue un parcours commun où nous cheminons ensemble.

Nous savons que ce ne sera pas de tout repos. Si nous voulons y parvenir, nous devons rester engagés dans ce processus, continuer de nous consulter les uns les autres et trouver un terrain d’entente.

Dans notre démarche vers un plan d’action en collaboration découlant de l’adoption unanime de la Loi relative à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, je suis convaincu qu’ensemble, nous obtiendrons les résultats escomptés. »

 
Renseignements additionnels:
 
Personne ressource
Jen Holmwood
Attachée de presse
Directrice adjointe des communications
Bureau du premier minister
Jen.Holmwood@gov.bc.ca
250 818 4881
 

 
Connect with the Province of B.C. at: news.gov.bc.ca/connect